L’organisation d’un cycle de formation de huit mois destiné á soixante fonctionnaires haïtiens laisse présager une amélioration tangible du fonctionnement de la fonction publique dans le pays.  

Auteure : Françoise Brugerolle

Service public Haïti

Crédits: ANAPP

« Des ressources humaines valorisées au service du développement national », tel est la thématique de la « Journée mondiale de la Fonction Publique’’ qui aura lieu au mois de juin 2017.

Cette initiative est sponsorisée par les Nations Unies : « Tous les pays et tous les peuples doivent pouvoir compter sur une fonction publique compétente, bien équipée et dotée de ressources suffisantes. La fonction publique doit être diverse et éthique. Elle doit être véritablement au service de la population, améliorant les vies des plus pauvres et des plus vulnérables. » M. Ban Ki-Moon, Secrétaire général de l’ONU.

Cette année le choix a été fait de mettre l’accent sur les ressources humaines et leur rôle dans le développement d’un pays, en particulier dans le secteur public.

Il y a fort longtemps Jean Bodin, né en 1530, économiste, philosophe et théoricien politique français, exprimait une citation devenue célèbre : « Il n’y a ni richesse ni force que d’hommes ». Cette citation est tirée de son ouvrage « Les Six Livres de la République’’ paru pour la première fois en 1576 à Paris. Par ses propos, Bodin propose une vision relativement humaniste de la politique et de l’économie en affirmant que la vraie richesse n’est pas seulement matérielle et que la force d’un pays réside dans son peuple.

De nos jours, particulièrement dans le domaine des ressources humaines et du management, cette maxime est souvent utilisée. C’est pour cette raison que le secteur public a souvent mis l’accent sur la formation des agents publics, car elle contribue au renforcement des compétences des institutions.

La formation des agents publics contribue au renforcement des compétences des institutions.

Le programme d’appui institutionnel au renforcement de l’Etat haïtien dans le cadre du State Building Contract (SBC) financé par l’UE (FED/2015/356-639) et mis en œuvre par le consortium dirigé par Eptisa est en phase avec ces principes, c’est pour cela qu’un assistant technique est placé auprès de l’Office de Management et des Ressources Humaines, et qu’un cycle de formation a été lancé en faveur des hauts cadres de la fonction publique Haïtienne.

Cette activité est en phase avec le Programme Cadre de la Réforme de l’Etat (PCRE) et avec le décret de 2005 sur le statut de la Fonction Publique d’Haïti.

La méthodologie implémentée a été conçue pour maximiser le profit et l’application pratique des connaissances de la part des participantes.

Ce cycle de formation s’adresse à 60 fonctionnaires, chefs ou chefs-adjoints de services centraux et de services déconcentrés de l’Etat. Tous ont reçu une formation étalée sur 8 mois (de novembre 2016 à juin 2017) à raison de 7 modules d’une semaine chacun, à savoir :

  1. Management, leadership et communication interne
  2. Gestion des Ressources Humaines
  3. Gestion Axée sur les Résultats
  4. Budgétisation
  5. Planification stratégique
  6. Formulation, mise en œuvre et évaluation des politiques publiques
  7. La communication institutionnelle.

En parallèle, un travail personnel était demandé à chaque participant et encadré par des coaches. Il s’agissait de proposer et mettre en œuvre un projet visant à apporter une amélioration, une modernisation, un nouvel outil, à leur environnement professionnel, tout en mettant à profit toutes les connaissances et compétences acquises durant le cycle de formation.

Ce cycle se terminera en juin 2017 et déjà les appréciations sont élogieuses, tant au niveau des institutions que des participants. La mise en œuvre est assurée par un partenariat entre l’Ecole Nationale d’Administration et des Politiques Publiques Haïtienne et l’Ecole Nationale d’Administration française.

Gageons que ce cycle soit pérennisé et que ces fonctionnaires formés serviront de tremplin pour mettre en œuvre les réformes nécessaires et attendues dans l’Administration et la Fonction Publique en Haïti.

Leave a Reply